Piano acoustique ou piano numérique ?


La question du choix entre un piano numérique et un "vrai" piano se pose souvent quand il s'agit d'acheter un instrument pour un début d'étude. Il m'a semblé utile de faire le point sur les avantages et les inconvénients de chacune des deux formules.
De plus en plus souvent, si vous allez dans un magasin de musique généraliste, le vendeur va vous orienter vers un piano numérique, ce n'est hélas pas toujours votre intérêt qui le motive... 

La facilité pour les magasins de musique de livrer un instrument qui pèse entre 30 et 50 kg (au lieu de 180 kg au minimum pour un vrai piano), l'absence de compétences techniques nécessaires pour assurer la remise en état éventuelle et pour offrir une garantie fiable sur les pianos, les magasins n'ayant plus, pour la plupart, d'accordeur réparateur salarié, sont des éléments qui les découragent de vendre des pianos acoustiques.

Certes le piano numérique a des atouts, en voici les principaux : le poids, le coût à l'achat en moyenne moins cher qu'un piano acoustique, pas d'entretien, possibilité d'accéder à d'autres sonorités que l'unique son du piano, possibilité de jouer au casque sans gêner l'entourage.
Présenté ainsi, il semble ne pas rester beaucoup d'arguments pour le piano acoustique...
Voici pourtant quelques bonnes raisons de choisir un piano acoustique que les vendeurs de pianos numériques soulignent rarement.




Pour commencer, le son : un instrument acoustique est un instrument vivant. Dans un piano acoustique se produisent des phénomènes vibratoires complexes, des interactions entre les cordes, qui font que la palette de nuances et la richesse sonore sont très vastes. C'est en partie pour ces raisons qu'un piano numérique, même avec des sons de vrais pianos échantillonnés dedans aura toujours un son plus "froid" et plus "pauvre".
Ensuite pour ce qui est de l'entretien : un piano nécessite en effet un accord par an, une révision mécanique en moyenne tous les 10 ans, mais sa durée de vie est bien supérieure à celle d'un instrument électronique, il m'arrive fréquemment de remettre en état des pianos qui ont 40 ans, 50 ans, et qu'ils soient à nouveau en état de fonctionner pour 20 ou 30 nouvelles années, et même plus s'ils sont bien soignés. Pour les pianos nous trouvons facilement chez nos fournisseurs toutes les pièces détachées nécessaires à toutes les réparations possibles. Si votre piano numérique tombe en panne au bout de quelques années, qui le réparera ? Les pièces détachées se trouveront-elles encore ?
Autre point, le prix : en effet un piano acoustique coûte plus cher en moyenne à l'achat, mais en vous dirigeant vers une occasion récente (entre 10 et 20 ans, ce qui n'est pas vieux du tout pour un piano), vous trouverez des pianos à moitié du prix du neuf, et ils ne décoteront que très peu par la suite, alors que les pianos numériques sont fait d'électronique... connaissez-vous beaucoup d'instruments électroniques qui ne perdent pas rapidement de valeur ?

Pour finir, deux aspects qui sembleront à certains plus anecdotiques, mais qui semblent important à mes yeux : d'abord l'impact environnemental. À une époque ou il semble évident qu'il faut favoriser les objets durables aux objets jetables, le piano acoustique a toute sa place, il est fabriqué pour passer les générations, passer d'une famille à une autre, des enfants aux petits enfants... Et puis deuxième point, je n'ai jamais entendu personne me parler du moindre attachement sentimental à son piano numérique, alors que le bonheur de retrouver après une bonne révision, le piano sur lequel on a joué dans son enfance est bien réel et souvent l'occasion de beaux partages.