Fonctionnement


Le piano est composé de deux parties principales, d'une part la structure harmonique et d'autre part l'ensemble mécanique-clavier.

  
La structure harmonique :


Elle comprend les cordes, les chevilles qui permettent de régler la tension des cordes, le sommier en hêtre ou multiplis de hêtre dans lequel sont enfoncées les chevilles, le cadre en fonte qui a pour rôle de supporter les tensions et la table d'harmonie en épicéa  qui par l'intermédiaire du chevalet amplifie les vibrations des cordes.
cheville-sommier














La partie mécanique-clavier :


C'est le marteau qui en frappant la corde met celle-ci en vibration. Le mécanisme qui transmet le mouvement de la touche jusqu'au marteau est complexe et nécessite de nombreux réglages précis. Lorsque la touche s'enfonce, l'étouffoir s'éloigne de la corde pour la libérer et lui permettre de vibrer. Le pilote pousse le chevalet vers le haut, le baton d'échappement pousse le marteau et se dégage juste avant que celui-ci ne touche la corde, ce qui lui permet de ne pas se bloquer contre la corde et de revenir en arrière afin d'être récupéré par l'attrape.

Il y a une quinzaine de points de réglages au niveau de la mécanique et du clavier pour synchroniser l'ensemble des mouvements et pour que le toucher soit le plus précis et régulier possible.